L'imaginaire social dans le roman noir espagnol et portugais du XXIe siècle

Broché

Émilie GUYARD (Éd.)

Broché 145 x 210 mm

240 p.

Plus de détails

25,90 €

Présentation

Parmi les pays européens, l’Espagne et le Portugal figurent au rang des pays les plus sévèrement touchés par la crise : le chômage exponentiel, les expulsions, l’éclatement de la bulle immobilière ne constituent finalement que les conséquences les plus médiatiques d’une crise particulièrement destructrice dont l’Espagne, en particulier, peine encore aujourd’hui à se remettre. Le postulat de cet ouvrage consacré au roman noir espagnol et portugais ultra-contemporains est donc le suivant : si le roman noir est le roman de la crise, alors le boom actuel du polar doit immanquablement être l’expression de la crise économique, sociale et politique qui touche si durement les deux pays. Dès lors, les questions qui se posent à nous sont les suivantes : quelles sont les différentes modalités d’exploration du lien social et de son délitement mises en œuvre dans les romans abordés ? Quels sont les partis pris idéologiques et esthétiques des différents auteurs ? Le polar espagnol et le polar portugais contemporain sont-ils contestataires ? Sont-ils engagés ? En somme, comment la question de l’imaginaire du lien social s’y exprime-t-elle ? Telles sont les questions auxquelles les différents textes réunis dans ce volume tentent de répondre en analysant la question de l’imaginaire social dans l’œuvre d’auteurs aussi variés que Lorenzo Silva, Cristina Fallarás, Ramón Pinilla, Antonio Lozano, Francisco José Viegas, Juana Salabert, Marta Sanz, Esther García Llovet mais aussi Víctor del Árbol et Alicia Giménez-Bartlett. 

27 autres ouvrages dans la même collection